Partager la page par email
Ajouter la page à vos favoris
Envoyer l'adresse de la page sur Twitter
Partager la page sur Facebook
Partager
Une question ? Appelez-nous au : +33(0) 142509921

pour tous les sons par passion depuis 50 ansSonorisation, Haut parleurs & DIY, Home Studio, Deejay, Public-Adress, Eclairages...

logo 50 anniversaire
0
article
0.00 € T.T.C.
Votre panier
Votre compte
mot de passe

Mot de passe perdu ?
Ouvrir un compte
Recherche produits Recherche avancée

    Livraison Gratuite

    A partir de 195€ d'achats
    Expédition en 24h des produits "en stock" avec No de suivi :


     Voir les conditions
    Paiements Sécurisés
    CB - Visa et
    Mastercard
    Compte PayPal
    Amex, 4Etoiles 
    Cofinoga... 
     Carte Aurore
        Via Paypal 
     Mandat
    Administratif

    Virement 
    Bancaire 

     Chèque
     Mandat Cash

    Les Amplis

     Les amplis de puissance 
    Afin de définir la qualité d'un ampli de sonorisation, posons les critères qui peuvent sembler impératifs :
    - une large bande passante linéaire
    - une résistance thermique importante
    - une puissance stable dans le temps
    - une puissance sans distorsion de toutes sortes
    - une clarté sonore ou toute absence de souffle ou bruit
    - une forte dynamique
    - avoir un timbre sonore.
    Chaque critère défini ci-dessus est directement lié au processus de développement et de fabrication d'un ampli.

    La bande passante :

    Dans l'absolu l'oreille humaine est capable de percevoir des sons compris entre 20 Hz et 20.000 Hz. L'idéal pour un ampli est bien sûr de reproduire toutes les fréquences comprises entre ces deux valeurs sans en favoriser ou en défavoriser certaines (notion de linéarité). Le choix rigoureux des composants est en grande partie responsable de la linéarité du matériel. Contrairement à la haute-fidélité domestique, pour la sonorisation, il n'est pas nécessaire, voire néfaste, d'avoir une bande passante trop large, dépassant les 20 Hz à 20 KHz. Les haut- parleurs de sonorisation ne peuvent pas reproduire des fréquences inférieures à 30 Hz, en deçà, vous créez de la vibration dont la conséquence est une perte de dynamique. Au-dessus de 20 KHz, à forte puissance, vous avez de grandes chances d'accrocher en hautes fréquences, ceci créera de la distorsion capable de détruire les haut-parleurs d'aigus (ceux-ci étant les plus fragiles dans une enceinte).

    La résistance thermique :

    Qui dit puissance dit fort courant et par déduction, dissipation du courant sous forme de chaleur (effet Joule). Afin d'éviter un problème, il faut bien sûr choisir des composants électroniques capables de supporter la puissance à laquelle ils doivent travailler mais aussi évacuer au plus vite les calories présentent à travers les dissipateurs (communément appelés radiateurs) et dans une certaine mesure des ventilateurs capable d’accélérer le processus d'évacuation.

    Stabilité de la puissance :

    La notion de stabilité découle directement de la résistance thermique. Un ampli qui chauffe trop et dont les transistors de puissance ne sont pas suffisants verra ses caractéristiques se modifier en cours de fonctionnement (perte de puissance et apparition de distorsion).

    La clarté :

    Mise à part le dépassement des possibilités d'un ampli (signal trop fort en entrée), la distorsion peut apparaître lorsque l'alimentation en courant n'est pas suffisante. Pour créer de la puissance l'ampli puise l'énergie dans l'alimentation. Si celle-ci n'est pas suffisante, le signal de sortie peut subir des modifications conduisant à une distorsion audible. La clarté d'un signal peut être également la conséquence de composants de mauvaises qualités, ayant pour effet un son pâteux.

    Souffle et bruit :

    Cette caractéristique est définie par le rapport Signal sur Bruit, chiffre en dB (décibel) qui doit être le plus grand possible. Il y a plusieurs façons de mesurer ce rapport S/B et le chiffre donné sur les documents du constructeur n'est pas toujours à prendre comme valeur absolue. Le plus simple étant de faire un test : La fiche d'entrée sur l'ampli doit être en court-circuit et le volume au MAXIMUM. Si vous ne percevez aucun souffle ou ronflement dans l'enceinte, c'est que le rapport SB est bon, autrement, peu importe les artifices ajoutés (processeur, égaliseur, etc...) vous aurez toujours du souffle.

    La dynamique :

    La dynamique que l'on perçoit à l'écoute découle directement de l'aptitude de l'ampli à réagir sur des signaux complexes (signaux carrés) ainsi que le temps de monté qui doit être le plus court possible. Avec une alimentation correctement dimensionnée si le temps de monté en signaux carrés dépasse les 12µsec le résultat serait un son lourd et plat.



    Le timbre :

    Seule caractéristique qui ne soit pas conciliable. Savant dosage entre les différentes caractéristiques précédemment citées, le timbre est en quelque sorte la carte d'identité du matériel. Mise à part les amplis utilisants des circuits intégrés dont le son aseptisé les fait tous se ressembler. Le timbre peut se "modeler" en intervenant entre les différents étages du schéma d'un ampli. Seule l'écoute peut déterminer si vous aimez ou pas.

    Votre panier
    Les + B Corde Audio
    Service client
    Livraison offerte dés
    195€ d'achats 
    SAV Performant
    Garantie satisfaction
    14 Jours 
    Sélection des produits 
    Moins cher ailleurs ?
    Contactez nous 

     Suivez nous sur Facebook 
    Flashez le QR code et
    Entrez nos coordonnées
    directement dans votre
    Smartphone.